Notre société, Notre Histoire !

Vers 1904, Jérôme Vanhalst commence les livraisons de charbon et de pain, la boulangerie était sur place avec une épicerie et un café. Jérôme commence à livrer du charbon (du slam) charbon flambant non calibré et non dépoussiéré dans des sacs de jute avec une baladeuse à bras et roues en bois.Willy né le 21 août 1924 reprend à son tour le négoce de charbon. Le charbon arrive en gare d’Halluin dans des wagons carrés. Il achète un bœuf pour tirer sa charrette. Lorsqu’il revenait de la gare d’Halluin avec le charbon, il devait décharger la moitié de sa charrette sur le bord du chemin au niveau de la ferme du mont Saint Jean pour que le bœuf puisse monter sa cargaison. Le bœuf n’avait pas assez de force pour tirer l’ensemble. A cette époque il n’y avait pas de gaz, pas de mazout et peu d’électricité.Après de bons et loyaux services le bœuf est remplacé par un cheval, celui-ci pourra tirer plus de poids. En livraison le cheval savait retrouver son chemin du retour tout seul par l’habitude des tournées. Le cheval sera vendu pendant la guerre à un agriculteur de Linselles sans l’accord des allemands car c’était interdit.

Le premier camion de la société sera un Renault Galion de 3 T 500 à essence, qui avec son plateau permettra de livrer le charbon plus aisément.Vers les années 1960, le mazout fait son apparition, Willy le livre en fûts de 200 litres montés sur le plateau charbon avec une rampe du style des brasseurs pour leurs barriques. Il achète sa première « citerne fioul », une citerne amovible qui est posée sur le plateau charbonnier avec un gros palan. Cette cuve d’une capacité de 3500 litres était équipée d’un système de pompage avec un moteur « Bernard à essence », Le flexible de distribution fioul de 40 mètres s’enroule à la manivelle. Déjà un volucompteur mais pas d’électronique.

Ensuite viendra un camion fioul Unic de 9000 litres puis des camions 14000 litres en polyester et 15000 en aluminium. Pour assurer le transport et le ravitaillement de la raffinerie au dépôt de fioul de l’entreprise, la société fait l’acquisition d’un ensemble routier tracteur avec citerne de 38000 litres. Ainsi qu’une benne de 27 tonnes pour le charbon.Marc né le 21 avril 1956, intègre l’entreprise familiale en 1972 et sera rejoint par son épouse Joëlle. Ensemble ils continuent la commercialisation des combustibles. Il aménage un dépôt de 220m3 remis en conformité à ce jour. 3 bras de chargement de fioul à 1000 litres / minute.En 1976, Marc achète la concession Nord Pas de Calais Somme de la distribution de tuyaux de drainage de la marque Drainflex qui verra la vente d’environ 100m3 de tuyaux par semaine.En 1987, le charbon se trouve un nouvel emballage, le sac de 25 kgs, plus propre et facile à être emporté par les clients en self service. Le charbon vient aujourd’hui d’Allemagne et d’Angleterre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La société crée une salle d’exposition de convecteurs charbon et fioul, avec la vente, la pose et le service après-vente. L’activité ramonage des conduits des fumées et entretien des chaudières viennent compléter les services apportés aux particuliers. Un service installation de chauffage central, rénovation de système de chauffage au fioul est crée. Jérôme né le 2 avril 1983, quatrième génération rentre à son tour dans la société en 2008 pour développer l’activité chauffage.

A ce jour l’entreprise est composée de 10 personnes.